Skip to content

Marijke Jaehrling en concert

La chanteuse porte un éclairage particulier sur les deux artistes les plus célèbres de la République de Weimar : d’un côté, le brillant compositeur Kurt Weill et de l’autre, le célèbre écrivain et journaliste Kurt Tucholsky.

Elle combine les textes de ces deux artistes avec ses propres compositions et interprétations musicales, qui oscillent habilement entre jazz, chanson et cabaret.

Les arrangements musicaux de Christoph Schöpsdau, Peter Gotthard et Marijke révèlent du soin et de l’amour au détail. Steph Winzen avec sa clarinette basse peint par les tons sonores les montagnes russes d’émotions que traversent les protagonistes, tous deux réfugiés à Paris pour fuir le nazisme.

La Presse est unanime:

"Soutenue par l’esprit élastique et swinguant du combo de cinq musiciens, la chanteuse allemande-néerlandaise Marijke Jaehrling a en fait sienne d’une douzaine d’œuvres de Kurt Tucholsky et de Kurt
Weill, changeant habilement entre chanson jazz et cabaret, avec beaucoup de soin et d’empathie.
Marijke entonne les pièces avec une voix sonore et sans prétention, comme signal authentique de tolérance et de liberté, sans négliger la distance critique résignée et l’ironie suffisante des deux “Kurt” .
- Tobias BOECKER, Jazzpodium


"C’est vraiment très, très bon !C’est un super arrangement, c’est bien enregistré. Ça me donne la chair de poule !"Alf HAUBITZ Radio Hessischer Rundfunk

"Marijke Jaehrling n'offre pas seulement sa voix, mais également son âme grâce à sa voix fantastique et ses talents d'actrice" (Rhein Main Spitze, Sergio Presta).