Skip to content

Le CEFA a souhaité vous écouter parler des livres et des films qui vous ont particulièrement touchés ou qui vous intéressent. C'est Mauricette Peillon, bénévole au CEFA et conservatrice de bibliothèque, qui fait vivre nos collections et en assure le classement et la gestion, dans une approche très professionnelle. Nous en sommes très reconnaissants.

Venez vous poser sur notre canapé jaune la prochaine fois avec un petit café. Wir freuen uns!

Et découvrez la pièce de l'auteur Suisse Urs Widmer, Top Dogs, en version originale sur-titrée!

Laissez-vous transporter par la mise en scène de l'excellente Chrystel Petitgas, qui une fois de plus aura permis de révéler en une année les talents des jeunes acteurs et jeunes actrices du Lycée Jean Macé!

Le 03/04/24 "Hannah Höch"(artiste plasticienne allemande, ayant participé au mouvement dada) était l'artiste au cœur de ce dernier atelier pour adultes en allemand animé par notre historienne d'art Sabrina Hinners.

Hannah Höch. L’une des rares femmes du mouvement dada, elle s’est spécialisée dans le collage et le photomontage. " Bis heute versuche ich konsequent das Foto auszubeuten. Ich benutze es wie Farbe oder wie der Dichter das Wort".

Mais, qu’est-ce que le mouvement dada ? Né à la fin de la Première Guerre mondiale, ce mouvement intellectuel, littéraire et artistique se caractérise par une remise en cause de toutes les conventions et contraintes idéologiques, esthétiques et politiques." (https://rosamen-bado.com/a-la-decouverte-de-hannah-hoch/).

Nous avons également été initiés à l'art de Raoul Hausmann (1886-1971), le mari de Hannah Höch, qui aimait jouer avec les lettres. Ou Kurt Schwitters (1887-1948), et son "Merzbau", un collage "sculpture", ou encore Max Ernst (1891-1976), un des fondateurs du Surréalisme.

Cela vous intéresse? Nous organiserons un nouveau cycle d'atelier l'année prochaine au Cefa !

An dieser Stelle möchten wir uns ganz herzlich für Ihr Engagement bedanken und freuen uns auf eine weitere Zusammenarbeit liebe Sabrina Hinners.

Tout d'abord, nous tenons à remercier Monsieur Romedenne d'être venu présenter "Saut vers la liberté", ainsi que de prendre le temps de discuter et de dédicacer son livre.

Nous réfléchissons encore dans quelle mesure l'être humain planifie un acte comme le saut du protagoniste et, ou dans quelle mesure il est déclenché spontanément par l'ensemble de son être intérieur et le monde qui l'entoure...

Pour celles et ceux qui souhaitent découvrir le roman "Le saut vers la liberté", il ne reste que 3 exemplaires disponibles à la LIBRAIRIE LE FAILLER.
Un exemplaire dédicacé est également empruntable à la 📚 bibliothèque du CEFA http://new.mabib.fr/cefa/

Le thème de cet atelier coloré tournait autour de Gerhard Richter et du Groupe Zero

Les participants de cet atelier se sont retrouvés à créer leurs propres œuvres d'art tout en utilisant les mêmes techniques comme Gerhard Richter, inspirés par la transmission de connaissances sur le Groupe Zero dont l'artiste faisait partie. Sabrina Hinners , l'historienne d'art qui intervient régulièrement en tant qu'animatrice/enseignante au Centre franco-allemand, attire chaque année des participants , adultes et enfants, dans ces ateliers quasiment toujours complètes.

de Patrice Romedenne, auteur et rédacteur en chef à France Télévision

Le samedi 16 mars, Patrice Romedenne viendra au Centre franco-allemand de Rennes afin de vous présenter son nouveau livre.

Après l'immersion dans "Saut vers la liberté", Valérie Dubslaff enseignante-chercheuse en histoire et civilisations du monde germanique à l'Université de Rennes 2, animera la conférence en lien étroit avec les thèmes du livre. Un moment de dédicace vous sera proposé.

LE SAUT VERS LA LIBERTE

Le 15 août 1961, sans avoir prémédité son geste, Conrad Schumann, policier allemand âgé de 19 ans, passe à Berlin-Ouest en sautant par-dessus les barbelés qui matérialisent la frontière avec l'Est. Un journaliste capte la scène et signe la photo la plus célèbre de toute la guerre froide. Conrad pense avoir conquis sa liberté, mais devient dès lors l'enjeu malgré lui d'un vaste conflit de propagande? Icône du monde libre, il cherche pourtant à vivre caché, craignant les tentatives d'assassinat de la Stasi, les services secrets d'Allemagne de l'Est, et les représailles contre sa famille restée au pays. Conrad Schumann pensait avoir choisi la liberté, mais il est devenu prisonnier de sa notoriété mondiale. En 1989, la chute du mur de Berlin lui permettra de retourner dans son village, où il sera rejeté, passant pour un traître. Cet épisode douloureux scellera la tragédie que fut sa vie...

Erlanger Bürger, zeig mir deine Stadt !

Vous en avez peut-être entendu parler ? Deux pays, deux villes jumelées dont l’ amitié dure depuis déjà 60 ans: Grund zum feiern ! C’est à célébrer! A l’occasion de cet anniversaire, nous vous invitons à prendre des photos de vos endroits préférés dans vos villes respectives.

Les photos de Rennes sélectionnées seront exposées à Erlangen au mois d’avril . Les photos de Erlangen seront exposées à Rennes au mois d’octobre.

Alors à vos appareils photo 📷 ! Le règlement est consultable ci-dessous !

Les photos sont à envoyer avant le 8 mars 2024 à

staedtepartnerschaften@stadt.erlangen.de

info@cefa-rennes.fr

C'est à guichets fermés que le documentaire de la réalisatrice allemande Monika Treut, "Made in TAIWAN" a été projeté devant le public rennais, la salle affichant complet!

Nous avons ainsi pu suivre la jeune danseuse de 16 ans, Yi-Chun, qui, comme la plupart des lycéens de sa génération, passe 9h30 de ses journées à l'école, complétées par des cours particuliers le samedi.

Soumise à une intense pression scolaire et sociale, lucide sur la vulnérabilité de son île vs son puissant voisin chinois, Yi-Chun rêve d'Europe..

La salle affichait complet
Bastian Meiresonne

A la suite de la projection, la conférence de Bastien Meiresonne, né à Düsseldorf et spécialiste du cinéma asiatique, a pu retracer l'évolution d'une jeunesse taïwanaise qui a grandi sous le règne de la "terreur blanche" de Tchang Kaï-chek. Surnommée la "génération fraise", de par sa fragilité , c'est pourtant elle qui s'est soulevée en 2014 lors de la "révolution des tournesols", pour s'opposer à l'alliance du gouvernement de Taïwan avec la Chine.

En 2024, 90% des jeunes se revendiquent avant tout taïwanais, dans un contexte de regain des tensions politiques et militaires avec la république populaire de Chine. La démocratie taïwanaise sortie gagnante des récentes élections saura-t-elle s'imposer? Affaire à suivre..