Skip to content

L’été 2020 : le temps du travail pour la rentrée de septembre

Avec le début de juillet, la cour elle-même a changé : Le jardin a été nettoyé par ses locataires. Les Tombées de la nuit s'installent. De drôles d'instruments se sont installés pour recueillir nos mots, nos discours et en faire un spectacle. Mais à l'intérieur des bâtiments, contradictoirement, le travail a repris.

Le bureau du Centre est en plein travail : Il rédige le budget prévisionnel estimatif du Centre Franco-Allemand pour l'année 2021. Mais qui dit budget prévisionnel, dit définition de ce que nous proposons comme projet pour cette année qui va suivre. Et qui dit budget prévisionnel dit étude approfondie de ce qu'ont été nos besoins et nos dépenses, nos investissements en matériel et en personnel qui nous permettent des avancées faisables. En terme de projet, le principe de réalité ne doit pas être quitté des yeux.

Pour cet immense travail, nous avons bénéficié de l'aide précieuse d'une de nos adhérentes, expert-comptable, qui met une partie de ses vacances à notre service. En octobre, c'est un budget prévisionnel détaillé au vu des conditions de la rentrée qu'il nous faudra présenter.

Par ailleurs, les demandes de crédits pour l'automne 2020 ont été préparées autour du Trentième anniversaire de la réunification de l'Allemagne . C'est le 3 octobre que l'Allemagne a décidé de fixer ce grand jour comme leur Fête Nationale. Tous nos projets ont été acceptés. Et d'autres se font le jour et sont à leur tour étudiés pour être proposés au Goethe Institut ou à la Ville de Rennes. Et déjà nous commençons à préparer les évènements de 2021 !

Avec son aide, nous avons relevé le défi de l'audit du Goethe-Institut : Doter notre site d'une Newsletter. Ce ne fût pas sans peine avec un site dont on ne connaît pas l'hebergeur, dont aucun de ses constituants n'a jamais été mis à jour et auquel est lié notre adresse courrielle. Il a fallu créer un nouvel hébergement qui nous appartienne, changer les adresses du centre et du site avant de pouvoir créer cette lettre. Nos administrateurs informaticiens nous ont bien aidé à doter avec Jürgen BUSER, ancien enseignant du centre, une palette d'outils de communication dont le Goethe-Institut a financé la presque totalité ainsi que la modernisation de l'informatique du Centre : installation d'une sauvegarde semi-automatique, mise à jour des logiciels, changement des logiciels de réception courrielle, externalisation du traitement de la comptabilité.

Mais avoir tous ces outils signifie maintenant d'apprendre à s'en servir au service d'une communication plus complète et plus efficace. Là encore, le travail ne manque pas. Un espace "Enfants" a été aménagé pour pouvoir les accueillir dans de bonnes conditions, penser come pour les adultes à une médiathèque.

Pendant ce temps, les enseignantes réfléchissent aux modifications qu'il va nous falloir adopter pour poursuivre ce que nous faisons depuis des années, mais anticiper les brutales contraintes liées à la pandémie de Covirus et qui sont toujours possibles. Certes nos professeures ont immédiatement proposé des solutions de remplacement par télétravail, mais tous les élèves n'ont pas pu suivre ces modifications en raison du confinement ou de l'absence de matériel ad-hoc.

Par ailleurs, de nouvelles demandes se font jour et nous devons réfléchir aux moyens d'y répondre le mieux possible.

Nous souhaitons également créer une véritable équipe pédagogique qui prenne le temps d'échanges d'expérience, de réflexion pédagogique commune. Tout ceci demande d'abord une réflexion commune, puis la mise en place des moyens à la fois nécessaires et réalistes, compatibles avec nos moyens.